ETAPE 4 A 6

ETAPE 4 : SAN JUAN DE MARCONA – SAN JUAN DE MARCONA

 

Au programme de la journée des dunes hautes comme des montagnes avec des descentes vertigineuses. Pour finir du fesh-fesh du sable comme de la farine très difficile à franchir. L’équipage du camion les 2 Sylvain et Dave ont tiré à la corde une Toyota en panne. Ils ont donc coupé la spéciale pour rejoindre la route et ramener la voiture au bivouac. Ils ont échappé au pire et ils sont donc rentrés relativement tôt au bivouac.

Par contre notre équipage auto Nico et Flo en ont bavé. Ils avaient déjà dormi dans les dunes la veille (soit presque une nuit blanche). Ils sont rentrés à une heure du matin couvert de fesh fesh de la tête au pied, comme si on les avait roulés dans la farine ! La mine épuisée…Le pire est la tête qu’ils ont fait lorsque je leur ai annoncé qu’il fallait mettre le réveil à 4 heures du matin pour entamer la spéciale la plus difficile du rallye ! Une petite nuitée de 2 heures et hop c’est reparti dans les dunes…

ETAPE 5 : SAN JUAN DE MARCONA – AREQUIPA

Spécificité du jour : les motos et les quads d’un côté, les autos et les camions de l’autre ont débuté sur 2 tronçons de spéciale. Les équipages ont fait en premier la connaissance des dunes de Tanaca enchainant encore des montagnes de dunes sur une trentaine de kilomètre. Ensuite une très longue liaison sinueuse dans la montagne pour rejoindre le bivouac d’Arequipa.

Nico et Flo ont fait la première spéciale du jour mais n’ont pas été autorisé à prendre le départ de la deuxième spéciale. Il était déjà tard…Vu leur état de fatigue cela a été un mal pour un bien. Ils ont pu faire le longue et dangereuse liaison de jour et enfin rentrer tôt au bivouac pour faire une bonne nuit !

Notre équipage camion n’a pas fait non plus la deuxième spéciale. Ils ont fait les 200km liaison pour y aller mais au dernier moment Toyota leur a dit que toutes leurs voitures étaient sorties de la spéciale. Ils ont donc rejoint le bivouac par la route et sont arrivés tard dans la soirée.

ETAPE 6 : AREQUIPA – LA PAZ

Le Dakar quitte le Péru et le désert pour aborder la montagne. Les pistes deviennent rapides, laissant à peine le temps de jeter un coup d’œil aux nombreux lacs qui se trouvent sur le parcours. Le départ du deuxième secteur kilométré a été donné sur les bords du lac Titicaca. L’Altiplano bolivien a imposé aux pilotes et équipages de s ‘adapter à l’altitude : on a navigué à 2 500 mètres.

La première spéciale s’est bien passée pour nos deux équipages. Malheureusement Nico et Flo ont rencontré un problème technique. Heureusement notre camion les a tirés à la corde sur les derniers 200km de spéciale et sur la liaison pour rallier le bivouac de la Paz. Cette petite mésaventure les a fait arriver tard au bivouac vers 1h30 du matin. Heureusement aujourd’hui c’est la journée de repos. Repos entre guillemets il faut laver les véhicules qui sont couverts de boue et faire une révision complète. Finit les grande chaleur il devait faire 4° hier soir quand nos équipages ont rejoint la Paz. Nous sommes au frais mais néanmoins chanceux car pour l’instant il ne pleut pas…Mais cela ne va peut-être pas durer quelques nuages noirs se profile à l’horizon…

Demain les véhicules partent sur l’étape marathon ou il n’y a pas d’assistance nous ne les reverront qu’après demain…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close